Les autorités belges soutiennent la declaration santé et sécurité de l’IBB couvrant 18 millions de travailleurs dans le monde

Aux côtés de l’Internationale des travailleurs du bâtiment et du bois, IBB, ses représentants syndicaux belges la CSC et la FGTB, la direction de la multinationale Besix et les autorités belges promeuvent ensemble une "déclaration pour des lieux de travail sûrs et sains". Ce évènement tenu à Dubai le 5 février 2022 à l’occasion de la journée belge à l’Expo2020 réunissait le vice-premier ministre belge et ses ministres notamment de l’économie, des affaires étrangères ainsi que le Roi et la Reine.

 

Depuis 2017, l’IBB dispose déjà d’un accord-cadre mondial avec Besix pour garantir les droits des travailleurs qu’elle emploie sur ses chantiers à l’étranger. Par cette déclaration, les autorités belges, s’engagent à porter les demandes de la déclaration en vue d’adopter une "position forte" au niveau européen Le vice-premier ministre encourage également vivement d’autres gouvernements à la signer afin de veiller à la santé des travailleurs au niveau mondial alors que les conditions des travailleurs comme au Qatar voisin ne sont pas encore résolues à la veille de la coupe du monde.

 

Ambet Yuson, secrétaire général de l’IBB ne cesse de lutter afin d’améliorer les conditions de travail des travailleurs migrants en priorisant également leur santé et sécurité sur les chantiers. « De nombreuses améliorations ont eu lieu au Qatar grâce aux inspections conjointes avec les autorités qataries, mais nous demandons à ce qu’elles soient durables. Nous cherchons à répliquer ce modèle aux Emirats Arabes Unis qui envisage des projets d’infrastructures importants dans un avenir proche. Cette approche ne peut se faire que grâce au un travail constructif conjoint. » 

 

Pour Pierre Cuppens, secrétaire général de la CSC-BIE : " « Nous sommes très heureux de pouvoir compter sur le soutien du Gouvernement belge dans cette démarche. Les syndicats, le patronat et le politique peuvent s’unir pour un même objectif. Ce que l’on demande, c’est le respect de chaque travailleur, en Belgique et à l’étranger".

 

Gianni de Vlaminck de la FGTB : »Besix est l’une des rares multinationales en Europe à prioriser la santé et la sécurité des travailleurs en Belgique, en Europe et dans le monde. Cette déclaration est une preuve convaincante de l'importance du dialogue social et de la coopération. » 

 

"Nous voulons aussi faire réagir l’OIT et les gouvernements pour que la santé et la sécurité deviennent l’un des critères des droits et principes fondamentaux au travail. “ souligne Geert Aelbrecht, le chief People Officer du groupe Besix.


Une visite de la tour BESIX DUT a également eu lieu aux côtés du vice-premier ministre belge.


 Besix compte plusieurs milliers de travailleurs dans le monde. L’entreprise a participé à de nombreux chantiers, notamment aux Emirats Arabes Unis. A Dubai la multinationale engage près de 3000 travailleurs migrants sur ses différents projets qui bénéficient des mêmes droits que tous les travailleurs du groupe.