L'IBB se félicite des nouvelles mesures prises au Qatar pour protéger la liberté de circulation de la plupart des travailleurs migrants

08 September 2018 15:10


 

Hier, le 4 septembre, le gouvernement du Qatar a annoncé qu'il promulguerait une loi - la loi n ° 13 de 2018 - qui mettrait fin à l'obligation d'obtenir un permis de sortie pour au moins 1,5 million de travailleurs migrants.

Ambet Yuson, secrétaire général de l’International des travailleurs du bâtiment et du bois, s’est félicité de la promulgation de la nouvelle loi : « C’est un progrès important pour les droits des travailleurs au Qatar. Maintenant, la prochaine étape est la mise en œuvre effective de la nouvelle législation afin qu'elle ait un impact clair sur le terrain pour les travailleurs migrants travaillant au Qatar, dont beaucoup sont dans la construction.

En novembre 2017, le Conseil d'Administration du BIT a approuvé un accord global de coopération technique de trois ans. Selon la décision du Conseil d'Administration du BIT, «par le biais de ce programme de coopération technique, le gouvernement du Qatar s'est engagé à aligner ses lois et pratiques sur les normes internationales du travail et les principes et droits fondamentaux au travail, notamment en mettant en œuvre les commentaires des organes de contrôle de l'OIT.”

Le secrétaire général de l'IBB, Ambet Yuson, a rappelé les discussions avec les travailleurs lors des premières missions de l'IBB au Qatar ; « L’une des principales préoccupations des travailleurs migrants travaillant au Qatar était le contrôle exercé par l'employeur sur leur droit de quitter le pays. C'est une étape importante dans l'abolition du système de la kafala. Nous attendons avec intérêt de nouveaux progrès pour les travailleurs migrants sur les droits fondamentaux des travailleurs».

Dietmar Schaefers, vice-président d'IGBAU Allemagne et président du groupe des Campagne de Sports de l’IBB, a déclaré: ««Nous avons signé un protocole d’accord avec le Comité suprême du Qatar pour la livraison et l’héritage en novembre 2016. Nous avons eu une bonne coopération et plusieurs inspections conjointes.

Schaefers a poursuivi en disant : « Bien que le changement juridique sur les permis de sortie dépasse la portée de notre accord, nous avons été très conscients du problème lors des discussions avec les travailleurs. Nous savons que les autorités du Qatar ont également été préoccupées par ces questions et nous considérons que ce changement majeur sur les visas de sortie est très positif. 

En outre, veuillez noter le lien vers la déclaration CSI-IBB-ITF

Le lien pour la déclaration de l'OIT peut être trouvé ici

ARABIC

PORTUGUESE