Les syndicats indiens soumettent une revendication en 10 points au gouvernement dans le cadre de la prolongation du confinement

03 May 2020 07:25

Le gouvernement indien prolonge de deux semaines, à partir du 4 mai, le plus grand confinement COVID-19 au monde, en raison de l'augmentation du nombre de cas de COVID-19 dans le pays. Cela a entraîné un certain nombre de difficultés, notamment pour les travailleurs du secteur informel, dont beaucoup ont perdu leurs moyens de subsistance en raison du ralentissement économique.

En réponse à cette situation, le Conseil des affiliés indiens de l'IBB (IAC), composé de 45 membres représentant les travailleurs des secteurs de la construction, des matériaux de construction et de la foresterie de tous les grands États, a tenu des délibérations en ligne dans tout le pays et a identifié un certain nombre de lacunes et de préoccupations, tant au niveau de la politique que de la mise en œuvre, concernant la réponse du gouvernement à COVID-19. Il a documenté les différents problèmes et actions dans chaque État et a élaboré une "charte de revendications" en 10 points au profit des travailleurs. Ladite charte a été soumise au Premier Ministre indien et au Ministre du Travail et de l'Emploi le 25 avril. Le Conseil a déclaré que ses revendications portaient sur les questions de confinement et d'après- confinement.  

L'une des revendications du Conseil exhorte le gouvernement à abandonner tout projet de modification de la législation du travail du pays sans avoir dûment consulté les syndicats.  

D'autres revendications portent sur la mise en place d'installations de tests gratuits sur les lieux de travail et dans les hébergements de travailleurs, la reconnaissance des travailleurs des secteurs de l'électricité et de l'approvisionnement en eau en tant que "guerriers COVID-19" dignes d'être couverts par des prestations d'assurance et le retour en toute sécurité des migrants internes et externes dans leurs foyers.  

Le président de IAC, R.C. Khuntia, a déclaré que la pandémie et le confinement prolongé posent de nombreux défis aux travailleurs et à l'économie.  

"Les syndicats affiliés à l'IBB en Inde travaillent conjointement et s'engagent à faire respecter les droits des travailleurs en protégeant à la fois leur vie et leurs moyens de subsistance pendant la pandémie. IAC a déjà soumis sa charte de revendications au gouvernement et nous allons maintenant travailler avec eux pour garantir des actions sur les questions que nous avons soulevées".  

Depuis le début de la crise IAC s'est efforcé de tendre la main aux travailleurs et de les associer aux mesures d'aide de l'État. Il fait également pression sur le gouvernement pour qu'il mette en œuvre un plan global de relance et d'aide économique COVID-19.