Les syndicats philippins demandent une aide plus rapide et plus efficace aux travailleurs dans le contexte de la prolongation du confinement

27 April 2020 08:13


La « Federation of Free Workers » (FFW) et la « Labour Coalition » de Nagkaisa ont appelé le gouvernement à augmenter et à accélérer l'aide aux travailleurs après qu'un confinement prolongé jusqu'au 15 mai ait été imposé dans des zones clés de Luzon pour empêcher la propagation du COVID-19.  

Les syndicats ont déclaré que la plupart des travailleurs n'ont pas reçu l'aide promise par le gouvernement, ce dernier admettant que seuls 49 % des bénéficiaires cibles ont reçu une aide minimale. Les syndicats ont également exprimé leur déception concernant le programme de mesures d'ajustement de Covid (CAMP), un programme d'aide financière pour les travailleurs, qui a été brusquement abandonné en raison du manque de fonds.  

Les syndicats ont affirmé que l'ensemble des réponses du gouvernement au COVID-19

qui s'élève à 250 milliards de PHP (5 milliards d'USD) est insuffisant. Selon eux, ce fonds ne représente que 1,4 % du produit intérieur brut (PIB) du pays et ne suffit pas pour faire face à une pandémie dont l'impact économique est pire que celui des crises financières de 1997 et 2008.

FFW et Nangkaisa ont réitéré leur appel au gouvernement pour qu'il consulte et travaille avec les syndicats pour faire face à la crise. À ce titre, ils ont formulé les demandes suivantes :

  • Un plan d'action national clair pour vaincre le COVID-19 et protéger la population des impacts de la récession économique

  • Un soutien universel, par exemple, une garantie de revenu équivalente au salaire minimum en vigueur ou à 10 000 PHP (196,00 USD).

  • Améliorer la protection de tous nos travailleurs de la santé qui sont infectés de manière disproportionnée par le virus et renforcer la prestation de soins de santé publique en (a) engageant des travailleurs de la santé à temps plein ; (b) régularisant tous les travailleurs de la santé sous contrat de service (COS) dans la fonction publique ; et (c) en donnant la priorité à l'embauche de ceux qui sont sous statut de volontaires et qui veulent faire partie de la fonction publique.

  • Publier un arrêté ministériel du Ministère du Travail et de l'Emploi (DOLE) qui donnerait mandat aux employeurs de négocier avec les syndicats ou les représentants des travailleurs sur des protocoles Covid-19 pratiques et réalistes, et surtout sur un test massif basé sur la PCR plutôt que sur le test rapide d'anticorps promu par le secteur des entreprises ; fournir des EPI, désinfecter régulièrement le lieu de travail et prévoir des congés de quarantaine payés si nécessaire.

  • Assurer des services médicaux gratuits pour les travailleurs infectés.

  • Subventionner et/ou accorder des incitations fiscales aux employeurs qui accordent à leurs employés une prime de risque de 500 PHP (10 USD) par jour ou 25 % du salaire du travailleur, le montant le plus élevé étant retenu.